Historique

Historique Itcf / Athénée Royal

Historique  de l'ITCF

L'école, communale au départ, a été fondée en 1912, sous l'appellation "Les arts et métiers"

En 1955: Elle fut reprise par l'Etat et devint l'Institut technique de l'Etat (ITEM) avec à sa tête Monsieur Edgard D'HONDT. Cette nouvelle  école sous la houlette de son directeur se développe rapidement, pour devenir un des plus grands Instituts techniques de la région, avec plus de 1400 élèves et une section néerlandaise.

En 1956: Achat de la ferme, située rue des Brasseurs, pour y construire 3 pavillons afin d'accueillir les sections couture et arts ménagers.

De 1956 à 1960: Création de l'enseignement supérieur (graduat).

En 1965: Début la construction des "Nouveaux Ateliers", qui seront occupés en 1969 par les sections automobile, mécanique, électronique et carrosserie.
Rachat du parc et du Château Lamotte qui deviendra le centre administratif de l'école.

En 1969: Achat de l'entreprise Werbrouck, rue de la Vellerie pour y aménager

  • en 1971: l'atelier menuiserie
  • en 1972: un hall des sports, et par la suite une piscine, qui accueillera la section éducation physique

En 1982: Création de la section coiffure, qui occupera dans un premier temps l'ancien bâtiment de la RTT, rue Achille Debaeker et qui a déménagé depuis dans les bâtiments situés avenue de Barry appelés "Ecole de coiffure".

En 1984: Création de l'enseignement à horaire réduit, qui deviendra par la suite CEFA.

En 1987: Départ à la retraite de Monsieur Edgard D'HONDT, qui décèdera le 04 août 2004.

De 1987 à 1996: la direction est assurée par Monsieur Jean-Luc DEGROOTE.

De 1996 à 2010: La direction est assurée par Monsieur Guy HAUSTRATE.

En 1998: Création de la section sports études, en partenariat avec le Futurosport (football, équitation, judo, athlétisme, gymnastique, natation, tennis).

 

Historique de l'Athénée Royal logo2_lightX72

En 1922: Les démarches entreprises par Joseph VANDEVELDE, député et bourgmestre de Mouscron, aboutissent à la création d'une école moyenne pour garçons, dotée d'une section préparatoire, qui s'établit dans les actuels locaux de l'Institut Technique. Dès la première année, l'école est fréquentée par quelque 150 élèves.

En 1949: Création de l'école moyenne des filles, qui s'installe peu de temps après au 15, rue du Midi, dans les bâtiments de l'ancienne clinique du Docteur Philippart.

En 1955: L'école moyenne pour garçons devient l'ATHENEE ROYAL.

En 1962: L'école moyenne pour filles devient LYCEE ROYAL et sa fondatrice, Madame Germaine VANDERHULST-LAGASSE, accède à la fonction de Préfète des Etudes.

En 1980: Restructuration des deux établissements. Création du Lycée d'Etat, situé rue du Beau-Chêne (et regroupant les classes maternelles, primaires ainsi que la première et la deuxième secondaires) et transformation du Lycée Royal en Athénée Royal avec les quatre dernières années du secondaire général.

En 1996: Fusion du Lycée de la Communauté Française et de l'Athénée Royal sous l'intitulé d'Athénée Royal de Mouscron.

En 1999: Fusion avec le Lycée Charles Plisnier de Pecq.

 

Historique

L'ARTEM , une nouvelle école...

Cette nouvelle école, l'Athénée royal Thomas Edison de Mouscron, est née de la fusion de 2 établissements: l'Athénée royal de Mouscron et l'Institut technique de la Communauté française de Mouscron.

L'ARTEM, un nouveau logo...

Une rencontre a été organisée entre Serge DUMONT, alors Directeur de l'ITCF, et actuel Préfet des Etudes de l'ARTEM, Madame Bondue Sophie, professeur en Arts décoratifs et les élèves de 6e professionnelle Arts appliqués.

Le cahier des charges de départ était clair, mais assez vague, afin de laisser libre cours à l'imagination des élèves. Il fallait prévoir le logo de la future école avec quelques contraintes précises: bleu clair et rouge assez clair et une typographie lisible et moderne.

Après discussion avec la classe, le turquoise et le fuchsia se sont imposés pour les couleurs- couleurs qui "flashent" mais avec "classe"- et la typologie "bâton" pour le texte.

D'autres logos furent consultés via la toile et une réflexion autour de mots clés fut entamée: école- idées- rigidité- apprentissage- futur.

Chaque élève a proposé son esquisse. Un débat s'est engagé entre les étudiants, l'enseignante et le Directeur, mais très vite, un projet a rassemblé l'ensemble du groupe. Le projet de Nathalie QUINART était retenu...

Dans le projet réalisé,

  • le carré symbolise l'école, sa "rigidité", sa rigueur, son milieu protecteur.

  • les bulles représentent les idées qui bouillonnent et jaillissent dans les classes.

  • l'ouverture dans le coin supérieur du carré est fait pour que les idées puissent sortir de l'école et partir vers le futur. C'est en quelque sorte une ouverture sur le monde extérieur de notre institution. Les entailles du carré sont arrondies afin de ne pas blesser les idées qui jaillissent vers le futur.

  • le noir du carré ouvert protège et encadre les turquoises et fuchsias des bulles de la réflexion.

Les éléments du logo concrétisent les fondements de l'article 6 du Décret Missions de 1997: promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne, acquérir des compétences, prendre une place active dans la vie sociale, économique et culturelle, devenir des citoyens responsables capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures, assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale. 
De plus, les bulles dans le carré sont aussi une petite allusion sympathique de l'élève à son Directeur, professeur de mathématiques au départ, donc adepte de l'esprit cartésien.

 

L'ARTEM, un nouveau nom!

Le logo se complète par l'acronyme de la nouvelle école: ARTEM pour Athénée Royal Thomas Edison Mouscron.

Pourquoi Thomas Edison? Parce qu'il fut avant tout scientifique, chercheur (en électricité) et créateur d'entreprise.

Né le 11 février 1847 à Milan (USA) et décédé en 1931 toujours aux USA.

Il est reconnu comme l'un des inventeurs les plus importants et les plus illustres de son temps. Pionnier de l'électricité, "perfectionneur" des technologies d'avant-garde, il a créé l'ampoule avec filament en bambou dans une boule de verre sous vide, a inventé le véritable premier phonographe et le kinétographe, a participé à la création du téléphone et du télégraphe et a permis l'essor de l'électricité dans le monde entier.

Il crée un véritable empire industriel qui donnera de l'emploi à plus de 35000 personnes et sera reconnu en 1891, lors de l'exposition internationale d'électricité de Paris comme "symbole international de la modernité et du progrès social scientifique". Il déposera plus de 1093 brevets au cours de sa vie.

Dans l'acronyme, en joignant AR pour "Athénée Royal" et TEM pour "Thomas Edison Mouscron" on retrouve les deux composantes initiales de notre nouvelle entité scolaire: l'Athénée royal et l'Institut technique de la Communauté française encore souvent appelé "ITEM" à Mouscron (pour Institut technique de l'Etat).

Deux entités qui se complètent comme les deux pièces d'un puzzle pour n'en former plus qu'une. Et un nom qui assemble ces deux pièces de puzzle, tout en mettant à l'honneur les sciences, la technologie, le qualifiant, l'économie et les langues, les piliers sur lesquels s'appuient notre nouvelle école et ses filières de formation.

Et depuis septembre 2011, deux écoles sont regroupées pour n'en former qu'une seule.
Celle-ci se veut forte, dynamique et ouverte sur le monde extérieur, scientifique, économique, qualifiant... Une école tournée vers le futur!

Longue vie à l'Athénée Royal Thomas Edison de Mouscron